Son estival du jour n°23 : A Real Hero (2009) de College feat. Electric Youth

Pour bien débuter la semaine, on vous embarque dans un son qui sent bon les douces soirées d’été : laisser retomber la torpeur de la journée, siroter une bière fraîche, écouter quelques bons disques avec un pote et parler de la vie, ou au contraire juste la regarder s’écouler pépouze. Puis, s’en aller déambuler, ou prendre la route, toutes vitres ouvertes et son à fond, si bien sûr on n’a pas abusé des boissons houblonnées évoquées plus haut.

C’est un peu à ces images-là que A Real Hero me ramène. Titre né en 2009 sous les doigts du français David Grellier aka College, mais surtout popularisé (et propulsé même) après avoir intégré la BO de l’exceptionnel film Drive en 2011, voilà bien un son total estival que je ne me lasse pas de réécouter. Tout comme l’entièreté de la BO du film, essentiellement composée par Cliff Martinez, dans laquelle on retrouve aussi le génial Nightcall de Kavinsky ou  Under your spell de Desire.

Mais pour l’heure, il est question de ce Real Hero qui sent bon l’électro-pop mâtinée de synthwave. College s’adjoint ici la collaboration d’Electric Youth, un duo canadien qui donne dans la synth-pop depuis une dizaine d’années. Bref, du bon son qu’on aime, et ce n’est pas mon gars sûr Sylphe qui me contredira !

Raf Against The Machine

Son estival du jour n°4: Nightcall de Kavinsky (2010)

Rarement je n’aurai autant vénéré un semblant de fraicheur dans ces derniers joursKavinsky caniculaires et mon son estival du soir est en lien direct avec ce désir incontrôlable. Pour ne pas offusquer nos lecteurs écologistes et parler d’une envie de promenade en voiture climatisée, j’ai plutôt fantasmé de posséder une décapotable et de rouler à vive allure la nuit… un côté un brin plus excitant que de se coller face à un vieux ventilateur qui te donne la fausse impression de prendre soin de toi en te balançant au visage de l’air chaud… Une balade nocturne en voiture à tombeaux ouverts pourrait évoquer un bon son électro lourd à la Birdy Nam Nam mais aussi bien sûr le bijou cinématographique Drive qui, s’il brille par la qualité de ses ambiances nocturnes et la puissance émotionnelle de son duo phare, possède une bande-son de très haut vol sublimée par le titre central de Kavinsky Nightcall. J’ai découvert Kavinsky dans une autre vie par le biais de Myspace (#coupdevieux) et ai tout de suite été sous le charme de ces synthés 80’s qui donnent un vrai pouvoir cinétique à son électro sombre. Le titre Nightcall qui se retrouvera sur le seul album sorti à ce jour Outrun en 2013 illustre à merveille l’atmosphère de Drive: le son ample et lourd, un beat assez lent, la voix robotisée (je ne vous suprendrai pas en vous disant que Guy-Manuel de Homem-Christo des Daft Punk est à la production), la voix candide de Lovefoxxx du groupe brésilien CSS (dont le Cansei de Ser Sexy en 2006 est hautement recommandable) font de ce titre un hymne à la conduite de bolide nocturne. Une vraie bouffée d’air frais, enjoy!

Sylphe