Pépite du moment n°83: Ride Or Die de Boys Noize & Kelsey Lu feat. Chilly Gonzales (2021)

Attention claque sonore et graphique en approche…Le trio à l’origine de ce morceau nous inspire déjà une totale confiance avec le producteur électronique Boys Noize, la violoncelliste et vocaliste Kelsey Lu, ainsi que l’inclassable et brillant Chilly Gonzales. Trois artistes que je vous invite d’emblée à aller (ré)écouter mais aujourd’hui c’est bien leur collaboration qui nous réunit. Tout part d’une mélodie jouée par Chilly Gonzales sur un clavecin particulier, une épinette, sur laquelle vient se poser la belle voix de Kelsey Lu, entre douceur et distorsion. Le début pop se déploie avec majestuosité quand une tension sous-jacente entre en jeu… Les machines font monter le morceau en tension et la fin électro de Boys Noize emmène le titre vers des contrées inattendues. L’ensemble est brillant et d’une grande homogénéité, d’un grand pouvoir cinétique, ce que confirme le brillant clip produit par le studio Art Camp. Je l’ai découvert il y a quelques heures et je ne peux déjà plus m’en passer, vous tentez l’expérience? Enjoy!

 

Sylphe

Pépite du moment n°59: Duo de Philippe Katerine feat. Angèle & Chilly Gonzales (2019)

On ne présente plus Philippe Katerine qui a le mérite, depuis son premier album LesKaterine Mariages chinois en 1991 déjà, de ne pas laisser indifférent. Ce personnage redonnant ses lauriers à un sens de l’absurde prononcé a souvent suscité chez moi, il faut le reconnaître, une certaine forme d’incompréhension mais finalement depuis peu je me suis fait à cette personnalité qui s’impose au sein d’un monde de la musique de plus en plus aseptisé. Comme un pied de phallus (#vousl’avez?), il y a quelques jours, Philippe Katerine a remporté la Victoire de la musique du meilleur artiste masculin (et oui dans une époque précieuse de réhabilitation des femmes, on fait le choix de séparer les hommes -les « artistes avec quéquette » pour reprendre ses mots et les femmes… no comment…) et son Confessions le mérite amplement.

Le titre du jour Duo résume bien à mon sens ce qu’est Philippe Katerine: un clip loufoque où on chevauche des dauphins dorés dans l’espace, des paroles d’une simplicité désarmante avec un refrain « On a le même tempo mais pas le même pattern » qui mériterait une belle dissertation de 4 heures, un pouvoir mélodique réel avec des synthés 80’s enthousiasmants et des guests de haut vol avec la voix cristalline d’Angèle et Chilly Gonzales en spécialiste scientifique inattendu.

Pour reprendre les paroles de fin du morceau, le moins que l’on puisse dire c’est qu’avec Philippe Katerine la vie n’est pas terne, enjoy!

Sylphe