Son estival du jour n°8 : Sur un trapèze (2008) de Alain Bashung

A la fois doux et mélancolique, Sur un trapèze est un de mes titres préférés de Bleu Pétrole, dernier opus studio d’Alain Bashung, publié en 2008. Sorte de balade dans les méandres d’un cerveau rêveur et cogiteur, sorte de ballade pour cœur lessivé revenu de tout, voilà une poignée de minutes qui fonctionne comme une ritournelle en boucle et qui m’a hypnotisé des semaines durant.

Tout cela n’est pas très étonnant pour qui suit régulièrement mes pépites et autres chroniques : outre Bashung, derrière Bleu Pétrole, et notamment derrière Sur un trapèze, il y a mon Gaëtan Roussel favori, dont on reconnaît la jolie patte musicale et textuelle. En parlant de texte, peut-être aussi que cette invasion de moi par ce titre tient aux paroles, qui d’entrée de jeu m’attrapent à chaque fois, même après moult écoutes : « On dirait qu’on sait lire sur les lèvres / Et que l’on tient tous les deux sur un trapèze ». Que voulez-vous ajouter après ça, à part remonter, une fois encore, Sur un trapèze ?

PS : un truc me vient d’un coup, moi qui ne supporte pas être à plus de deux mètres du sol… Sur un trapèze, pour un mec qui a chanté Vertige de l’amour, je dirais que ça se tient.

Raf Against The Machine