Pépite du moment n°57:We Forgot Love de Nicolas Godin feat. Kadhja Bonet (2020)

On ne présente plus un des duos phare de la french touch, Air, composé de Jean-BenoîtNicolas Godin Dunckel et Nicolas Godin. Ce projet étant plus ou moins en stand-by – Le Voyage dans la lune date déjà de 2012 – les deux entités d’Air se consacrent pleinement à leurs albums solo. Après un remarqué Contrepoint en 2015 et la BO de la série française d’espionnage décalée Au service de la France en 2018, Nicolas Godin revient avec son deuxième opus Concrete and Glass qui tourne régulièrement chez moi depuis une semaine. Cet album qui brille par la multiplicité de ses featurings (même Alexis Taylor d’Hot Chip vient poser son flow sur Catch Yourself Falling) sonne résolument comme du Air et je navigue sans cesse entre la nostalgie prononcée et l’impression d’un son quelque peu suranné. Je vous ai choisi comme son du jour le titre We Forgot Love qui est illuminé par la voix gracieuse de Kadhja Bonet. L’ambiance est résolument trip-hop, oscillant entre Lamb et Elysian Fields, et le morceau aura probablement le mérite de vous donner envie de découvrir Kadhja Bonnet dont le deuxième opus Childqueen date de 2018 et mérite clairement le détour, enjoy!

Sylphe

Son estival du jour n°5 : Sonic Armada (2012) de Air

Son estival du jour… ou plutôt du soir vu l’heure, mais il n’y a pas d’heure pour les braves sur Five-Minutes. Après avoir dégusté un gros Magnum® double chocolat (une glace hein… pas un grand détective privé moustachu enduit de chocolat), un son tardif, pas forcément pour s’endormir, mais pour réjouir nos oreilles.

On a déjà parlé de Air il y a quelques jours, ça n’est pas une raison pour se limiter à un titre. Voici donc Sonic Armada, un des morceaux de la BO composée spécialement par Air en 2012 pour la restauration du Voyage dans la lune de Georges Méliès. Un sorte de petit bijou ciné qui montre combien le garçon était en avant sur son temps, tant dans la narration que visuellement.

Avec, en plus, une bande-son qui égale du début à la fin en qualité ce Sonic Armada, impossible de différer un nouveau visionnage de cette perle culte de l’histoire du cinéma. J’y cours sans attendre, et pour vous mettre l’eau à la bouche et l’excitation aux oreilles, écoutez moi ça 😉 !

Raf Against The Machine

Son estival du jour n°1 : La femme d’argent (1998) de Air

Non, la Team Five-Minutes n’est pas tombée dans les limbes d’internet : comme l’avait annoncé Sylphe voici quelques jours, il y a des vacances dans l’air et votre blog préféré passe au rythme estival, en essayant toutefois de vous proposer ça et là quelques minutes de bon son.

Transition toute trouvée pour vous présenter cette nouvelle catégorie spéciale été : en quelques lignes, une sorte de son du jour, histoire de donner un aperçu de l’ambiance du moment. Et autant vous dire que l’ambiance du moment elle est faite de volets fermés, de ventilateur et de boissons fraîches ! #pendantlacaniculeilfaitchaud #banalités

Ce qui est moins banal, c’est de se choisir un petit son qui va bien, qu’on écoute tranquillement calé dans le repos qui se déroule paisiblement. Le choix sonore du jour ? Si vous êtes attentif vous savez déjà, puisque c’est écrit dans le titre du post ! La femme d’argent, titre d’ouverture de l’excellent album Moon Safari (1998) par Air. Un titre tout en apesanteur où on retiendra surtout les sonorités d’un Rhodes, d’un Moog et d’un Solina. Trois claviers analogiques chers à mon cœur et qui font de ce morceau une putain de pépite. Comme dirait Sylphe… Enjoy !

Raf Against The Machine