Pépite intemporelle n°83 : La rage (2006) de Keny Arkana

Retour aux affaires et à la publication de milieu de semaine, histoire de sortir d’un infernal tunnel boulot de septembre (ah, comment donc, on me dit dans l’oreillette qu’on serait déjà en octobre ? Ok, si vous le dites…) avec un son qui sent le souffre, le feu, la colère, mais aussi la lumière et l’espoir. La rage est un titre de 4 minutes seulement mais d’une puissance assez incroyable. Pour qui aime des furieux rageux comme Rage against the machine ou No one is innocent, ce titre est à ajouter à vos playlists. Niché en plein milieu d’Entre ciment et belle étoile, premier album de Keny Arkana, La rage est un brûlot intemporel : 15 ans déjà, et cruellement actuel. Son texte et son adrénaline nous chopent et nous guident sans prévenir. Le mélange d’un méga ras-le-bol de ce monde qui chie dans tous les sens, mais aussi le courage et l’énergie d’arrêter de se taire, et d’aller vers le meilleur, qui reste à venir. Ce titre ne pouvait donc pas trouver meilleure place que dans un album titré Entre ciment et belle étoile. Une quasi-profession de foi de Keny Arkana, et un titre que le copain Sylphe a mis dans mes oreilles voici quelques temps. Merci à toi mon ami.

Raf Against The Machine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s