Son estival du jour n°51 : Morir cantando (2014) de Shaka Ponk

Version un peu plus vénère de Mourir sur scène de Dalida, ou de En chantant de Michel Sardou, Morir Cantando de Shaka Ponk est une furieuse profession de foi et un brûlot existentiel. Parce que, en effet, quitte à crever, autant que ça ait un peu de gueule.

Raf Against The Machine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s