Pépite intemporelle n°42: Natural Blues de Moby (1999)

Voilà peut-être un de mes 10 meilleurs albums de tous les temps que ce sublime Play qui Mobyaura irradié de mille feux mes belles années d’étudiant. Avant cette déflagration sonore de 1999, je ne connais pas grand chose des belles années electro/techno de Richard Melville Hall à part I Like to Score et sa version du thème de James Bond qui m’avait alors marqué. Rien ne m’avait donc préparé à ce Play et sa ribambelle de titres qui me font briller les yeux de plaisir (Porcelain, Why Does My Heart Feel so Bad?, Natural Blues, Everloving, My Weakness…). Plus d’une 1 heure inspirée par les dieux, un moment de magie plein d’émotions assez indescriptible et que, tout du moins, je ne souhaite pas tenter de décrire par peur de dénaturer l’ensemble.

Le titre du jour Natural Blues qui reprend les paroles de Trouble so hard de Vera Hall (1937) s’impose comme un morceau incantatoire, espèce de blues désincarné né sur les cendres d’un XXème siècle vivant ses derniers instants. Voilà un morceau addictif qui me donne la furieuse envie de réécouter  Play, sommet d’une carrière très riche, enjoy!

Sylphe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s